Reports
Jul 7, 2023

Beyond primary energy: the energy transition needs a new lens

Kevin Pahud

Thomas Boigontier

Robin Girard

Beyond primary energy: the energy transition needs a new lens

Measuring energy, whether supply or consumption, is crucial to define policy, or evaluate energy transition scenarios. To accomplish this, a reliable measuring instrument is essential. Primary energy is an important metric today, as it describes the supply to our energy system and its evolution.

However, what worked well in a world dominated by fossil fuels is not suitable for a system that will primarily rely on renewables and electricity. It uses as a reference precisely what we are trying to move away from. Therefore, it is a measure rooted in the past that is bound to become obsolete as conventions used are not based on a physical reality and it fails to capture the impact of switching to more efficient technologies. In practice, primary energy heavily favors fossil fuels, which can create a discouraging impression that the transition to renewables is an unattainable goal. Moreover, from a methodological standpoint, the definition of primary energy is problematic and varies significantly among different organizations in various studies and reports that aim to shed light on our energy future.

In this report, we aim to provide a more detailed examination of these flaws. We want to emphasize the central role of electrification in the energy transition, which is crucial for both decarbonization and energy efficiency. Focusing on final and useful energy measurements can offer a more accurate description of these dynamics.

La mesure de l'énergie, qu'il s'agisse de l'approvisionnement ou de la consommation, est essentielle pour définir les politiques à mettre en œuvre ou évaluer des scénarios de transition énergétique. Pour ce faire, il est essentiel de disposer d'un instrument de mesure fiable. L'énergie primaire est depuis longtemps utilisée par les analystes car elle décrit l'approvisionnement de notre système énergétique et son évolution.

Cependant, ce qui fonctionnait bien dans un monde dominé par les combustibles fossiles n'est pas adapté à un système qui repose principalement sur les énergies renouvelables et l'électricité. Il utilise comme référence précisément ce dont nous essayons de nous éloigner. Il s'agit donc d'une mesure ancrée dans le passé qui est vouée à devenir obsolète, car les conventions utilisées ne sont pas fondées sur une réalité physique et qu’elles ne tiennent pas compte de l'impact du passage à des technologies plus efficaces. Dans la pratique, l'énergie primaire favorise fortement les combustibles fossiles, ce qui peut donner l'impression décourageante que la transition vers les énergies renouvelables est un objectif inatteignable. En outre, d'un point de vue méthodologique, la définition de l'énergie primaire est problématique et varie considérablement d'un organisme à l'autre dans les diverses études qui visent à éclairer notre avenir énergétique.

Dans ce rapport, nous nous proposons d'examiner plus en détail ces failles. Nous voulons souligner le rôle central de l'électrification dans la transition énergétique, qui est cruciale à la fois pour la décarbonation et l'efficacité énergétique. En se concentrant sur l’énergie finale et l’énergie utile, il est possible d'obtenir une description plus précise des dynamiques en cours de notre système énergétique.

Download the full report

Download now

Join the think tank

Get access to exclusive content and analyses, as well as dedicated events

Become a member